Orama Nigou est née le 08 juillet 1998 sur l'île de Raiatea, en Polynésie française, où elle a passé toute son enfance. Elle fût sensibilisée au monde de la culture au sens large dès l'enfance et développa très tôt un goût prononcé pour la lecture et le dessin. Beaucoup de reportages sur les arts, l'histoire, l'archéologie, de visites de musées et lieux culturels furent appréciés en famille. Elle commença aussi à pratiquer la danse tahitienne dès l'âge de 5 ans et poursuit encore cette pratique aujourd'hui. De cet environnement naquit une sensibilité accrue aux textures et matériaux et une façon d'appréhender le monde, son identité et sa culture de façon très sensorielle. L'artiste développe à présent une pratique où objets de musée, techniques artisanales maohi, mythes et de multiples autres influences lui permettent de mettre en oeuvres les relations à la matière avec le prisme de sa culture polynésienne. 

 

 

Son processus de création passe notamment par l’étude d’objets de musées pour laquelle sa formation au Centre des métiers d'art de la Polynésie française (2018) et son bagage de designer textile (un DnMade obtenu en 2021 dans l'établissement Raymond Loewy, en France) lui sont bien utiles. L'artiste s'intéresse à des objets muséaux textiles du patrimoine polynésien mettant notamment en avant la plume, son matériau de prédilection, du fait de sa forte symbolique culturelle.  Celui-ci est directement associé au divin dans la mythologie polynésienne, les objets les plus sacrés comportent de la plume ou y font référence, les oiseaux sont des messagers directs des dieux et de fait, ces derniers leur ressemble. Lors de ses études en métropole, Orama Nigou a découvert le métier d'art de la plumasserie et a commencé à en développer le pendant polynésien pour ne plus jamais arrêter. Elle a choisit de mettre en oeuvre ce matériau spécifique, à la symbolique forte, pour incarner dans son travail toutes les manifestations de la matière métaphysique. Ce n'est pas tant l'aspect sacré et spirituel de la matière qui l'intéresse, mais plutôt sa portée anthropologique, le fait qu'à un moment donné, une population a décidé que ce matériau précis allait cristalliser un pan primordial de sa culture et se l'est approprié. 

 

L'artiste se revendique également de notions plus philosophiques, comme celle de natira (le lien en tahitien) - qui voit le concept de lien dans chaque chose ou idée, matérielle ou immatérielle - permettant de concevoir une réflexion sur plusieurs plans à la fois et ouvrant sa pratique à la multidisciplinarité. Elle mêle ainsi artisanat d'art, arts plastiques, design textile et performance. 

 

L’artiste conçoit des objets textiles, des étoffes couvertes de plumes, souvent armaturées de fil de fer pour leur permettre d’explorer le mouvement et la forme sculpturale. Elle réalise aussi des installations où les objets prennent place dans des lieux insolites, souvent en extérieur, et que le public peut découvrir comme des trésors cachés, des vestiges inattendus ou des bijoux dans des écrins paysagés. Enfin, elle développe un travail de performance où elle fabrique et/ou interagit avec ses objets et la matière dans des mises en scène où le geste est ritualisé, pour convoquer les différentes formes d'existence de la matière primordiale et explorer les relations à la matière.

 

Résidences

 

2023 - programme Cité internationale des arts x Polynésie française, Paris

 

symposium Art and Environmental Concerns in Oceania, Sydney

 

 

 

Expositions solo 

 

2023 - installation Oeuvres en Balade #2 dans les jardins du musée de Tahiti et des îles, Tahiti

 

2022 - installation Oeuvres en Balade #1 à la pépinière Gooding Mahina, Tahiti

 

2021 - recherches autour du maro’ura utilisées dans le cadre de l’exposition Maro’ura, un trésor polynésien, musée du quai Branly, Paris

 

 

 

 

 

 

 

Formation

 

2018-2021 - DnMade matériaux textiles, Pôle design de Nouvelle Aquitaine 

 

2015-2018 - Diplôme du Centre des Métiers d’Art de la Polynésie Française (CMA), spécialité gravure 

 

 

Expositions collectives 

 

2023 - Exploration(s), Délégation  de la Polynésie française, Paris

 

performance pour les scènes  ouvertes du festival Frasq, Paris

 

Heimoe, une nuit au musée, galerie Winkler, Tahiti

 

2019 - Maeva, exposition d’art contemporain polynésien, Brest, France

 

 

 

 

 

 

 

Service gratuit simple et accessible Ă  tous

Lancez-vous
Créer un site Internet avec